225Sport 
Publicité

athletisme

Weltklasse Zürich 2019: Le point de la conférence de presse du jour

Publié le 15/06/2016

A un jour du Diamond League Weltklasse Zürich 2019, les organisateurs et les athlètes se sont présentés à la traditionnelle conférence de presse.


Andreas Hediger (co-directeur de la Weltklasse Zürich)


«Cela nous rend fiers d'avoir les meilleurs athlètes au monde à Zurich.» 
«Personnellement, je suis impatient de participer à de grands duels. Par exemple, Karsten Warholm rencontre Rai Benjamin avec sa première participation à une compétition. Ou encore le 1500m féminin qui met en scène deux détenteurs du record du monde, Sifan Hassan (mile) et Genzebe Dibaba (1500m). Le 200m féminin est empilé avec un champion olympique, un champion du monde, un champion d'Europe et un champion suisse. Ou encore au saut à la perche, Renaud Lavillenie affrontera trois sauteurs de 6 m. » 
« Et nous sommes fiers d’avoir des athlètes suisses qui non seulement ont des cartes wild, mais peuvent concourir pour la victoire. De plus, de nombreux champions européens suisses des moins de 20 ans et moins de 23 ans participeront à la compétition de demain. ”


Christoph Joho (co-directeur de Weltklasse Zürich)


"Notre objectif est d'inspirer et de rester en contact toute l'année." 
"Nous avons 10 à 15 athlètes qui s'affronteront à Zurich pour la finale de la Swiss Kids Cup le samedi. Les enfants sont ensuite les stars et les stars aident les enfants à la finale de la UBS Kids Cup."


Sydney McLaughlin (États-Unis)


«Ce fut une bonne expérience d’être sur le circuit et de voir de nouveaux lieux. C'est la première fois que je viens en Suisse et je suis ici pour apprendre beaucoup. » 
« La chose la plus importante pour moi cette année a été de voir comment tout fonctionne sur le circuit international. C'est la beauté d'une première année en tant que professionnel « . 
« Jusqu'à présent, mon moment préféré dans la Diamond League IAAF était à Monaco, où je réussi à tomber à un faible 53 deuxième fois. » 
« Témoigner un record du monde - j'étais choquée quand j'ai franchi la ligne d'arrivée et que j'ai vu son temps [record du monde de Dalilah Muhammad avec 52,20] - m'a fait penser que je voulais aussi y arriver. 


Dalilah Muhammad (États-Unis)


«[En parlant du record du monde] C’est quelque chose sur lequel je travaille. C’était quelque peu inattendu à cette époque, à des mois du monde, j’ai donc dû me reconcentrer pour toutes les courses à venir. " 
" Ma meilleure expérience de la Ligue de Diamants de l’IAAF a été vécue ici à Zurich l’année dernière. Rentrer à la maison avec une victoire était une bonne chose, surtout que la saison n’a pas été aussi bonne que prévu. " 
" Après avoir battu le record du monde, j’ai eu une semaine d’entraînement. J'en avais vraiment besoin, d'un point de vue mental, il me fallait juste un peu d'espace. "


Lea Sprunger (SUI)


«J'ai beaucoup de chance que nous ayons une si bonne rencontre dans mon pays d'origine. Les meilleurs athlètes viennent à Zurich. J'espère qu'ils apprécieront l'atmosphère et le stade et qu'ils performeront bien. " 
" J'espère avoir une bonne sensation et faire de mon mieux. " 
" J'ai bien préparé, mais au début de la saison en extérieur, je me suis battu avec des blessures, qui étaient une nouvelle expérience pour moi. J'ai dû apprendre à gérer ça. » 
« J'espère que je peux utiliser la course rapide de demain pour courir au mieux une saison. À Doha, je veux atteindre la finale. Je ferai tout pour être là et me battre pour cela. "


Noah Lyles (USA)


"Je suis très excité de voir où le 100 m me mènera. Au début de ma carrière, je me suis concentré sur ce que j’étais bon, mais cette année, je me suis concentré sur le 100 m et surtout sur le début. Nous avons beaucoup travaillé sur mon début et ça commence à payer. " 
"Je suis confiant, beaucoup de pratiques étaient vraiment bonnes. [La Ligue de diamant de l'IAAF à] Paris était un peu comme un test. Nous avions fait beaucoup d'entraînement et tout le monde était choqué par le temps mais je suis enthousiasmé. " 
"Je ne suis là que pour courir, pas pour prendre les enregistrements des personnes, ce n'est pas ce que je pense." 
"Ma meilleure expérience a été définitivement le 200m à la Prefontaine Classic l'an dernier devant le public américain. Je voulais faire quelque chose de spectaculaire et c'est ce qui s'est passé."


Alex Wilson (SUI)


«Courir 19,98 pour le 200 m m'a coûté 6 semaines. Mai les côtes font mal après cela. Je suis revenu aux championnats nationaux la semaine dernière. La vitesse est de retour et je suis heureux de participer à nouveau. Mon entraîneur était heureux de me voir courir à 20,4 jogging. 
«Je ne sais pas ce que les gens peuvent attendre de moi demain. Je n'ai recommencé à courir que la semaine dernière. Mais on ne sait jamais ce qui se passe à Zurich avec ce public. Cela peut aller très vite ou très mal. Je suis positif d'être de retour du bon côté et je suis prêt à courir. De plus, je suis heureux que les championnats du monde soient en retard parce que j'ai été blessé en juin. ”
"C'est fou! Avant de changer d’entraîneur il ya quelques années, j’avais à peu près le 200e rang mondial. Maintenant, je suis le numéro 8, ce qui me donne l'impression d'être "wow". Il est difficile de s'entraîner dur tous les jours à Londres, vous savez, avec le mauvais temps. Mais je suis heureux d'être à la place que je suis maintenant. "


Emma Coburn (USA)


«Après ma deuxième performance la plus rapide à Prefontaine Classic, je suis prêt à faire une autre bonne course.» 
«Je me suis encore mieux entraîné cette année que les années précédentes.» 
«Casser 9 minutes est l'objectif ultime.» 
«Je Jusqu'à présent, je n'avais pas participé à une bonne finale de la Diamond League de l'IAAF, car j'étais toujours fatiguée après les grandes courses de championnat. Je suis donc ravi de pouvoir participer à une finale de la Diamond League avant les championnats du monde. " 
Beatrice Chepkoech: 
" La Prefontaine Classic était une course tellement rapide que j'ai décidé de faire vite, car j'ai toujours été coureur avant. " 
"Je ferai de mon mieux demain pour m'approcher de la minute 8: 44. Pour moi, c'est la même chose, même si les Championnats du monde sont en retard."


Sifan Hassan (NED)


«En fait, le début de ma formation pour cette année n’était pas bon. Et maintenant, ça a été une année incroyable pour moi. » 
« Au début de la saison, j'ai eu le Ramadan. L'entraînement était difficile mais cela vous rend plus fort mentalement. Mon record du monde au mile était déjà quelque temps après le Ramadan et j'ai commencé à me sentir mieux. Dans cette course [record du monde], quand le rythme était lent, je ne pensais pas pouvoir battre le record. Mais j'étais vraiment heureux que tout se passe vite. » 
 « Je n'ai jamais eu une bonne finale de la Diamond League de l'IAAF. J'étais toujours fatigué des grands championnats. Cette fois ce sera différent. Maintenant je me sens prêt à partir.


Genzebe Dibaba


"La dernière saison n'était pas bonne, cela devenait difficile vers la fin de la saison. Nous avons apporté quelques changements pour cette saison. Maintenant, je me suis très bien entraînée et je me sens bien. Demain, je ferai de mon mieux."


Mondo Duplantis (SWE)


«Je ne pense pas à l'ordre dans lequel je saute autant qu'à Sam [Kendricks]. Je sais que de toute façon, je vais devoir sauter très haut pour gagner ici. » 
« Tu devrais toujours te concentrer sur toi-même. J'essaie de sauter le plus haut possible chaque jour. Je sais que c'est cliché, mais c'est vrai, car on ne sait jamais ce que font les autres. » 
« J'ai sauté 6 m au début de l'année, puis un peu moins haut. C'est génial d'être de retour sur 6m au bon moment de l'année. Je suis heureux d'être à la loterie du chapeau avec tous les gagnants possibles d'une compétition comme demain. ”
«C'était mon deuxième entraînement avec Renaud [Lavillenie] chez lui cet été. C'était un honneur de recevoir son invitation et j'ai passé un excellent moment là-bas à m'entraîner et à traîner dans sa ville. Il est difficile de dire quelle installation de saut à la perche est la meilleure, la mienne ou la sienne. Mais jusqu'à présent, j'ai certainement grimpé plus haut dans le jardin Renauds. » 
« Le public ne me croit pas, mes lunettes sont réelles. Mais ma vue est vraiment mauvaise. Mon frère et moi sommes récemment entrés dans les Beatles et John Lennon m'a inspiré. ”


Sam Kendricks (États-Unis)


"La saison a bien commencé avec la saison en salle en Europe. De l'autre côté de l'océan, Mondo a toujours pris un centimètre supplémentaire au classement mondial. C'était l'histoire de la saison en salle." 
«Il y a de la jeunesse, de l'expérience et tout le reste. Nous essayons de rester pertinents et de réussir dans les rangs. Cela dépend toujours de qui est le meilleur du jour. Qui peut se concentrer sur ce jour spécifique. Les conditions météorologiques ne changeraient rien pour aucun d'entre nous. " 
" Notre événement est spécial, c'est moi contre le bar et lui contre le bar. Ce n'est pas que je veuille qu'il ne réussisse pas, mais je veux que je réussisse davantage. " 
" Chaque époque a besoin de ses propres champions. Les gars que j'ai regardés étaient Björn Otto, Jeff Hartwig et bien sûr Renaud Lavillenie. ”


Renaud Lavillenie (FRA)


«Nous devons d’abord rester concentrés sur notre travail, puis nous prenons bar après bar.» 
«Au cours des dernières années, les relations entre nous n’avions pas toujours été aussi bonnes et solides qu’aujourd’hui, vous ne pouvez pas être amis avec tout le monde. . Sur la piste, tout le monde est là pour la victoire, mais nous devons en profiter et c'est plutôt cool en ce moment. ”


Dina Asher-Smith (GBR)


"Je veux toujours bien performer devant mon public. Le vent était un peu gênant et changeait beaucoup. Je n'étais donc pas satisfait de ma performance à Birmingham et aux championnats nationaux." 
"Je me souviens quand quelqu'un de CBS a qualifié cela de nous comme l'ère d'or du sprint féminin. Bien sûr, je suis d'accord avec cela. Donc, je peux sentir les gens et les médias nous voir comme des stars, pas seulement les gars."


Mujinga Kambundji (SUI)


«Ce fut un 200m incroyable pour moi [aux championnats nationaux]. En fait, mon premier très bon. J'ai fait un record national. J'espère avoir un petit avantage pour courir dans mon pays d'origine demain. Chez moi, c'est toujours spécial. Et c'est aussi avant les championnats du monde. Je suis donc plus en forme que pour les autres éditions. Je suis vraiment excité de voir comment je peux faire « . 
Shaunae Miller-Uibo: 
« Ce fut une grande course pour rivaliser avec toutes les filles à Birmingham ». 
"Je suis vraiment excité pour demain car c'est mon dernier 200m de la saison. Après cela, il ne reste plus que le 400m." 
"C’est un peu une motivation, voir vos coéquipiers se porter bien, cela vous donne un coup de pouce supplémentaire."


Dafne Schippers (NED)


«Je pense que c'est bien de courir avec ces filles, je suis excité et j'aime essayer d'être le meilleur possible.» 
«C'est bon d'avoir une compétition avant les championnats du monde. Tout le monde est dans une construction et une forme différente. Je l'aime."


Elaine Thompson (JAM)


« Je vais courir les 100 et 200 m aux championnats du monde à Doha. » 
« Demain , je vais juste essayer d'avoir du plaisir comme il est ma dernière course avant Doha. » 
« Ça va être ma première IAAF Diamond League finale avant un championnat majeur et je serai très heureux que la saison se termine après. ”


Karsten Warholm (NOR)


«Tout vient avec la pression. Surtout quand vous avez des types comme ceux-là contre vous. C'est de la pression mais en même temps on se pousse. Je n'ai pas peur de perdre, mais j'ai peur de ne pas m'améliorer et de ne pas devenir une meilleure version de moi-même. » 
« Pour moi, il s'agit toujours de courir ma course. Mais quand vous voyez comment Rai [Benjamin] court: il finit beaucoup plus difficile. Alors, je vais juste attendre qu'il passe devant moi. » 
« L'année dernière, j'ai été battu à plusieurs reprises, par [Abderrahmane] Samba par exemple. Et cela me motive beaucoup. J'avais l'habitude de bien courir 8 haies, puis j'ai fini d'une façon ou d'une autre les courses. Maintenant, je pense que je peux très bien courir 10 obstacles. Le travail constant me rend meilleur. "


Rai Benjamin


"Je me sens vraiment bien. Je suis confiant et en bonne santé. Je suis enthousiasmé par la Finale de la Ligue de Diamant de l'IAAF depuis un moment et je suis prêt à courir vite demain!" 
"Je vais courir ma propre course, j'ai essayé différents modèles de tactiques à Rome et tout au long de la saison et maintenant je veux trouver mon propre rythme et essayer un nouveau modèle demain." 
"J'ai parlé à Kevin Young hier. Je n'avais jamais eu de conversation avec lui auparavant. Entendre ses paroles de sagesse est vraiment cool, lui étant le détenteur du record mondial." 
"Dans la NCAA, nous nous rencontrions semaine après semaine. En tant que professionnel, l’accent a donc été mis sur la formation cette saison. C'est étrange de faire une course puis de faire une pause d'un mois. "


Kariem Hussein (SUI)


«Je suis très heureux de revenir sur la piste avec des gars aussi rapides, c'est une grande motivation.» 
«Ce sera une course folle demain.» 
«C'est le mieux de courir devant votre public. Une fois, Felix Sanchez est venu vers moi et m'a remercié d'être dans la course parce que mon public local a fait beaucoup de bruit pour nous tous depuis que je suis dans la course. ”

E. KOICY à Zurich (weltklasse zurich)

Espace publicitaire