225Sport 
Publicité

actualite

FOOT-IVOIRE: Ligue 1 ivoirienne; Quel format la saison prochaine ?

Publié le 15/06/2016

Le changement de format de la Ligue 1 faisait partie des promesses de la pré-campagne des candidats déclarés à l’élection à la présidence de la FIF, à savoir Sory Diabaté, Idriss Diallo et Didier Drogba. Ces derniers étaient unanimes à dire que le nombre de clubs de l’élite du ballon rond local passerait de 14 à 16. Et ce, s’ils devenaient les prochains locataires de la maison de verre de Treichville.
Est-ce que l’augmentation des participants de la Ligue 1 est toujours vue du bon œil par les prétendants au fauteuil du défunt patron de la faitière du football ivoirien, Sidy Diallo, quand on sait que du côté de la France, la Ligue 1, l’un des meilleurs championnats européens, passera de 20 à 18 clubs avant 2024 ? Par ailleurs, en Allemagne, la Bundesliga se dispute avec 18 clubs. En Italie, la Serie A compte 20 pensionnaires tout comme en Liga espagnole et en Premier League.



Revenons à nos moutons ! Le format du championnat ivoirien sera-t-il modifié avant le début de la saison 2021-2022 ? Le changement annoncé par les différents candidats au scrutin présidentiel à venir de l’institution fédérale entraînera-t-il une augmentation des droits télé ? Même si ces derniers militent en faveur du format de 16 clubs en Ligue 1, qu’en pensent les dirigeants des associations sportives ? Sont-ils favorables au nouveau format que proposaient Sory Diabaté, Idriss Diallo et Didier Drogba lors de la pré-campagne à l’élection à la présidence de la faîtière du football ivoirien?

A la vérité, plusieurs acteurs importants du sport roi local veulent que la Ligue 1 se déroule avec 16 clubs, et ce, afin d’améliorer sa compétitivité. C’est le cas de Roger Boli, l’ex-directeur sportif de la section football de l’Africa Sports d’Abidjan.

‘’ Il faut augmenter le nombre de clubs en Ligue 1. Nous souhaitons un format avec 18 formations. Cela va améliorer la compétitivité de la compétition. ‘’, nous-a-t-il confié au sortir de la 6è et dernière journée de la Super Division remportée par l’Asec Mimosas.

Laurent Boli, le président délégué de l’Académie de football Amadou Diallo(AFAD), ne partage pas l’avis de celui qui gérait le capital humain de la formation vert et rouge, car il opte pour une compétition plus sélective qui réunira les meilleures équipes de Ligue 1.


‘’ Il faudra reconduire la formule de la Super Division. Elle a le mérite de séparer les équipes ambitieuses de celles qui se contentent d’être présentes parmi l’élite du football ivoirien. En effet, seules les équipes qui ont une organisation professionnelle ont pris part à la deuxième phase du championnat. Cela a permis de relever le niveau de l’épreuve. Par le passé, le carré d’as a grandement contribué à rehausser le niveau des clubs locaux en vue de leur participation aux compétitions africaines interclubs. Par ailleurs, il faut noter que de nombreuses équipes de Ligue 1 n’ont pas le niveau de l’épreuve. Pour la saison prochaine, nous souhaiterions que le nombre de participants de la Super Division passe de 4 à 6’’, a-t-il révélé.

Il faut ouvrir le débat sur le format de la Ligue 1. Il faut revoir le format de cette compétition pour rehausser le niveau du spectacle. La CAF devrait penser à uniformiser les championnats africains en fixant le nombre de clubs à 18. Cette décision aura pour avantage d’améliorer leur contenu. Pourquoi les compétitions locales continentales ne suivraient-t-elle pas l’exemple de la Bundesliga qui se déroule avec 18 clubs ?

YOWLI MAX

Espace publicitaire